Le 17 mars, c’est la St Patrick !

| 5 commentaires

Pin It

La fête nationale irlandaise, l’occasion de se pencher sur les coutumes tant historiques que gastronomiques de cet événement.

Qui est ce Patrick, pourquoi le fête-t-on ?

St-Patrick serait né vers l’an 389 en Écosse ou dans le sud-ouest de la Grande Bretagne. Il s’appelait en réalité Maewin Succat (Patricius Magonus Sucatus). Il fût capturé à l’âge de 16 ans par des pirates irlandais et vendu comme esclave en Irlande. Et pendant 6 ans, ce jeune homme fut forcé à garder des moutons, et vécut dans des conditions plus que misérables.

Pendant cette période il eut une révélation divine (ça ne vous rappelle pas quelqu’un de chez nous ??) et devint très pratiquant alors qu’il était païen. Avec cette force, il réussit alors à s’enfuir vers la France (la Gaule) en bateau et décida d’être prêtre.

En 432 il fut ordonné évêque et renvoyé en Irlande pour convertir et évangéliser cette terre de païens, qui était plutôt tournée vers les druides. Malgré l’opposition rencontrée, il parvint à ses fins, l’Irlande celtique est devenue une terre d’églises et de monastères et c’est après que Patrick décéda à DownPatrick (comté d’Irlande du Nord), un certain 17 mars 461. D’où la date de la fête de la Saint-Patrick.

La légende raconte qu’il utilisa le trèfle pour expliquer à ses paroissiens la divine trinité : le Père, le Fils et le St-Esprit, trois parties formant un seul tout.

La coutume de fêter la St-Patrice fût amenée en Amérique par les colons en 1737. Elle est célébrée publiquement pour la première fois à Boston et Massachusetts, puis l’année suivante à Philadelphie. Aujourd’hui le 17 mars est fêté partout dans le monde où les Irlandais se sont installés.

Quelques réjouissances culinaires

Bien entendu, ce jour-là, la bière Guinness coule à flot dans les pubs! Traditionnellement, les irlandais faisaient un repas à base de porc et de chou, l’interdiction de manger de la  viande pendant la période de Carême étant levée pour la soirée de la Saint-Patrick. Ce repas resta pendant quelques siècles le repas traditionnel de la Saint-Patrick, avant d’évoluer. En effet, durant le milieu du XIXème siècle, l’Irlande fut ravagée par une grande famine, qui poussèrent les irlandais à émigrer vers les États-Unis, pays majoritairement protestant. L’intégration fut difficile et la plupart des catholiques irlandais se retrouvèrent sans argent ; le porc pour la St Patrick était trop cher, d’où l’utilisation d’une viande meilleur marché : le corned-beef. Aujourd’hui les irlandais célèbrent la St Patrick avec un bon corned-beef au chou.

L’Irish Stew, LE plat national irlandais peut aussi être cuisiné à cette occasion, c’est une sorte de ragoût composé d’agneau, d’oignons, de pommes de terre et parfois de carottes. Il n’y a pas un pub qui ne le propose pas !

Ce plat peut être servi avec le Brown Bread, un pain complet à base de babeurre (lait fermenté). En général, la boulangerie irlandaise n’est pas en reste, avec le Guinness Bread, bien goûtu, ou le Soda Bread, qui n’est pas un pain au soda mais au bicarbonate de soude ! Sans oublier les scones, ces petits pains-gâteaux dégustés de toutes les façons ou nature.

Côté mer (on n’oublie pas que l’Irlande est une jolie île), comment ne pas penser au saumon irlandais, qui est souvent bien meilleur que certains saumons d’élevage norvégiens, et les huîtres de Galway (à la Guinness of course!)

Nous avons fêté la St Patrick avec tous ces bons produits à l’honneur et les recettes seront publiées lors d’un prochain billet…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

5 Commentaires

  1. Très bon site, j’ai beaucoup apprécié toutes les informations s’y trouvant 🙂

  2. Bonjour Nadasto!
    Tu as des recettes à nous proposer pour la St Patrick ??
    Merci pour tes conseils !

Laisser un commentaire

Champs Requis *.