Un week-end dans le ch’Nord : Lille et la Côte d’Opale

| 5 commentaires

Pin It

Vive le mois de Mai et ses viaducs ! Cette année, il faut bien le dire, le mois est généreux. Nous voici donc dans le Nord de la France, comme on dit, en « week-end Easyjet ».

Les beautés « nature » de la Côte d’Opale

Première destination : le Pas de Calais. D’abord un p’tit village côtier très chouette : Wissant. Parfaitement situé entre le Cap Blanc Nez et le Cap Gris Nez (classés Grands Sites de France) et juste en face des côtes anglaises. J’apprends que c’est l’un des spots de funboard les plus renommés d’Europe : on s’en serait doutés, avec ce vent si fort !

Wissant – Pas de Calais

On a beaucoup aimé la région du Cap Blanc Nez, d’abord parce que l’espace est grandiose, tant les plages que les falaises ; c’est un peu à certains endroits la Normandie avec les vaches qui broutent l’herbe iodée. Aussi, les collines verdoyantes et fleuries de colza et coquelicots contrastent avec les falaises crayeuses tombant sur la mer.

Site des 2 Caps – Côte d’Opale

Cap Blanc Nez – Côte d’Opale

Wissant, plage

Nous avons suivi le sentier de randonnée côtier pour l’aller puis celui dans les terres pour le retour. Attention aux horaires des marées pour ne pas se retrouver piégé par la mer montante ! Quelques 19 kilomètres qui ouvrent l’appétit. Plus d’informations sur ce site : Terre des 2 caps

Cap Blanc Nez

Sitôt arrivés, une pause moules-frites fraîches s’impose ! Et impossible de séjourner dans la région Nord Pas de Calais sans goûter aux bières locales. Sur les conseils de nos hôtes, nous testons la bière des 2 Caps, une blonde. Validée !

Bière des 2 caps

Bonnes adresses à Lille, capitale des Flandres

Deuxième destination : Lille, dans le département du Nord, capitale régionale qu’on ne présente plus. Voici une bonne adresse pour l’hébergement, dans la banlieue lilloise (à Villeneuve D’Ascq), très bien situé car à un quart d’heure du centre-ville de Lille en tram ou métro : La Maison du Sart.

Lille

Jardin de la chambre d’hôtes du Sart

Chambre d’hôtes Maison du Sart – Lille/Villeneuve d’Ascq

Une chambre d’hôtes de charme à petits prix. La maison est typiquement du Nord, avec ses 2 étages, la déco plutôt rétro-chic-brocante qui donne un cachet particulier à cette maison familiale. Au petit-déjeuner, servi ce jour dans la grande cuisine, des confitures maison, des crêpes et du pudding maison, mais aussi des spécialités locales comme la cramique (un pain brioché) tartinée de vergeoise (le sucre local, brun foncé issu du sirop de betterave). Un délice. Avec en prime un accueil des plus sympathiques de la propriétaire.

Une des chambres d’hôtes Maison du Sart

Petit-déjeuner en préparation à la Maison du Sart

La Maison du Sart
http://www.maisondusart.com
64, Avenue de Flandre – 59650 Villeneuve d’Ascq
Tel : 03 20 72 35 04
Portable : 06 82 57 40 31

Pour manger, rendez-vous à l’Estaminet T’Rijsel. Il faut prononcer « Reilleseul », c’est le nom flamand de Lille. Une ambiance bric-o-brac comme on les aime : grande cheminée d’autrefois, panoplie d’objets de la vie quotidienne et de cuisine comme des bouilloires, vieilles cafetières, boîtes à biscuits, étagères avec des napperons comme chez mamie. On s’installe à de petites tables en bois. La cuisine ici est clairement régionale : poulet au maroilles, gratin de chicons, hochepot (le pot au feu flamand), crème brulée aux spéculoos, carbonnade flamande, pot’jevleesch…sans oublier la tarte au maroilles. Difficile de faire plus complet comme carte ! L’ambiance est populaire et bon enfant. Qui plus est, le rapport qualité/prix est imbattable : 45€ pour 2, repas complet et bières comprises :-). Le bon plan : amenez le Routard et l’apéro vous sera offert.

Estaminet Le Rijsel à Lille

Estaminet le Rijsel
http://www.ruedesrestos.com/restaurateurs/rijsel
25, rue de Gand – 59800 Lille
Tél : 03 20 15 01 59

La carbonnade à la bière choisie (choix cornélien tant les plats ch’ti de cette carte sont attirants) est bien savoureuse, la sauce onctueuse adoucie par le pain d’épices, j’adore.

Carbonnade flamande … sans frites, pour changer !

Pour l’accompagner, nous nous laissons convaincre par une très bonne bière blonde épicée L’Angelus : http://www.brasserie-dannoeullin.com/biere-angelus.php

Et le pot’jevleesch, vous (hormis les lillois biensûr) connaissez ? Cela signifie littéralement « petit pot de viandes » en flamand. C’est un assortiment de 4 viandes (poulet, veau, porc et lapin) en morceaux froids pris dans de la gelée. Il se sert généralement avec … des frites, on l’aura deviné.

Pot’jevleesch

Tarte au Maroilles et salade de chicorée

Crème brûlée aux spéculoos

Nous n’avons malheureusement pas pu tester Chez la vieille ou Au vieux de la vieille (mêmes propriétaires) 2 restos chaudement recommandés par des sources sûres. La raison : COMPLET. Ben oui, on nous avait pourtant bien prévenus !! Au vu de la devanture, c’est dans le même esprit que le Rijsel (c’est d’ailleurs dans la même rue de Gand). Dommage, une autre fois peut-être.

Dernier jour à Lille. Avec un temps frisquet et de retour du marché de Wazemmes, rien de mieux qu’un welsh pour le midi à la brasserie Le Flore, place Rihour en cœur de ville. ÉNORME. Je crois que nous avions un carré de cheddar par personne dans l’assiette. Un plat très mais alors très copieux !

Le welsh

Le welsh (on l’appelle aussi welsh rarebit ou welsh rabbit) est un gratin à base de Cheddar (initialement du fromage Chester) qui se compose d’une tranche de pain grillé, de bière, de jambon et d’un œuf au plat. Il faut savoir que c’est un plat du Pays de Galles, qui est donc servi en France essentiellement autour de Boulogne sur Mer et dans le département du Nord. Dans certains restaurants, on l’a vu avec du Maroilles à la place du Cheddar. Pas diététique mais super bonne cette « tartiflette » du Ch’Nord 😉

Parlons desserts. Parce que dans le Nord, ce ne sont pas les douceurs qui manquent. Voici quelques spécialités qui ont mis mes papilles en émois :

  • La crème brûlée à la chicorée
  • La tarte à la cassonade (à la vergeoise)
  • Le Ch’tiramisu (tiramisu aux spéculoos)

Tarte à la cassonade

… et … les gaufres de chez Meert ! The institution de la ville. La « véritable gaufre de Lille », comme c’est annoncé. Depuis le temps que j’entendais parler des emblématiques gaufres Meert, voilà enfin l’occasion d’y goûter. L’établissement, d’époque, est superbe. Devant la file d’attente, nous avons renoncé au salon de thé mais quand même pas à LA gaufre, heureusement disponible à la boutique. La recette est inchangée depuis des siècles. La garniture de cette (chère) gaufre au sucre, au beurre et à la vanille de Madagascar est excellente, dommage que la gaufre elle-même soit trop fine à mon goût, on ne sent presque pas son goût.

Meert – La Boutique de Lille
http://www.meert.fr
27 rue Esquermoise – 59000 Lille
Tél : 03 20 57 07 44

Ce week-end rallongé s’achève donc sous le soleil pour la visite de la ville de Lille et avec le plein de réjouissances culinaires dans les bagages. Comme toujours.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Print Friendly

5 Commentaires

  1. Ping : Bruges, capitale mondiale du chocolat |

  2. Ping : Test de la chicorée liquide |

  3. Ping : Le sirop de betterave sucrière |

  4. Ah, le Rijsel ! Meilleur à mon avis que « Chez la vieille » et « Le vieux de la vieille » pourtant plus connus. Très bon choix, donc ! (Ceci dit, j’ai quitté Lille depuis un certain temps, les choses ont pu changer depuis.) Merci de m’avoir rappelée quelques bons souvenirs de mes années ch’ti.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.