Excursion en terre cathare à Hautpoul dans la Montagne Noire

Pin It

Voici une excursion très agréable dans la Montagne Noire, non loin de Toulouse, à faire une chaude journée d’été.

9h Départ de Toulouse

Le village cathare perché d’Hautpoul

Qu’est ce que la Montagne Noire ?

C’est un massif montagneux situé au sud-ouest du Massif central (elle fait d’ailleurs partie du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc) partagé entre 4 départements que sont le Tarn, l’Hérault, l’Aude et la Haute-Garonne. Le nom Montagne Noire lui vient de son aspect sombre vu de loin du fait de l’épaisseur de sa végétation.

On a coutume de dire que la Montagne Noire a 2 visages : un versant nord abrupt couvert de forêts de sapins, chênes, hêtres, et épicéas, et le versant sud-est plus venteux, plus ensoleillé et avec une végétation plus méditerranéenne. Son point culminant est le pic de Nore, à 1 210 mètres d’altitude dans le département de l’Aude, bien connu des cyclistes.

Moins connue que les Pyrénées non loin, la Montagne Noire mérite pourtant largement un détour, elle se situe entre 1h et 1h30 de Toulouse. Pour tous les amoureux de nature (surtout de bois, il y en a partout !) et de lacs plus ou moins sauvages. Mais aussi (biensûr) pour tous les gourmands car la Montagne Noire se distingue particulièrement par sa charcuterie et ses produits de terroir simples et artisanaux.

Une cochonnaille locale est le melsat : cette charcuterie ancienne signifie mélange en occitan. C’est une sorte de gros boudin fait avec des œufs, du pain et de la viande de porc salée et poivrée. Le tout est mis dans un boyau naturel et cuit dans un bouillon. On trouve aussi la bougnette, une boule faite de viande et de pain hachés. La pâtisserie du coin s’appelle le pumpet (prononcez poumpète) C’est un gâteau rectangulaire feuilleté au citron, dont la recette et le tour de main, techniques, se transmettent d’artisan en artisan.

Le melsat, cochonnaille du sud du Tarn

Les bougnettes

Le pumpet, pâtisserie de la Montagne Noire

Hautpoul la cathare

10h30 Après un stop au marché de Mazamet pour faire le plein de produits locaux afin de préparer le pique-nique, me voilà en route pour Hautpoul … et ça grimpe dur (à pied avec le GR7) ! Hautpoul est un petit village perché sur son piton rocheux, à côté de Mazamet dans la Montagne Noire (Tarn)

Marché de Mazamet

La région est très marquée par l’histoire du catharisme (on est dans le triangle Carcassonne – Foix – Albi). Pour résumer brièvement, cette citadelle cathare a été assiégée par Simon de Montfort, comte de Toulouse, en 1212 durant la croisade contre les Albigeois. Simon de Montfort fit démanteler les châteaux et les habitants fuirent dans la vallée pour fonder la bourgade de Mazamet, au pied de la montagne.

La porte d’Hautpoul, en bas du village

Pour vivre, les habitants ont du développer notamment des activités textiles et lainières car les terres de montagne de la région étaient peu propices à l’agriculture. D’où la tradition de l’industrie textile ici qui s’est maintenue jusqu’à la fin du 20ème siècle (quand même le centre de délainage le plus important du monde !) ; on voit encore aujourd’hui quelques magasins-usines proposant du cuir au bord des routes.

Le village d’Hautpoul a une seule rue très pentue. Au sommet, on découvre un panorama superbe sur la vallée, la ville de Mazamet et le Pic de Nore. Le rendez-vous de l’été à ne pas manquer ici est la fête médiévale la première semaine d’Août chaque année ou comment remonter le temps avec spectacles historiques, animations de rue, banquet…

Montée à Hautpoul par le GR7

Château cathare Hautpoul

Hautpoul, panorama sur Mazamet

11h Je vous conseille la petite boucle « Le chemin des Fontaines » un court circuit d’une heure qui permet de faire le tour des alentours d’Hautpoul alternant passages en forêt et beaux points de vue.

Du bois, du bois …

La montagne couverte de forêts

12h30 Nous redescendons ensuite vers le lac des Montagnès sur la route de Carcassonne, un écrin de verdure et de fraîcheur très paisible (peut-être est-ce différent en Juillet/Août). Après le pique-nique, une petite baignade s’impose, au milieu des canards 🙂

15h30 Retour en passant par le versant sud de la Montagne Noire (Saissac, autre site cathare important dans l’Aude) puis le Lauragais par Castelnaudary.

17h Arrivée à Toulouse. La boucle Montagne Noire est bouclée !

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. kRemit dit :

    Super article, merci !! J’habite tout près, et je n’ai pas encore pris le temps d’aller à Hautpoul, voilà qui me donne bien envie. 😉

  1. 21 juin 2012

    […] gourmandisesansfrontieres.fr – Today, 11:18 AM […]

  2. 13 août 2012

    […] en Montagne Noire (Tarn). On peut passer une journée dans le coin en groupant avec la visite de Hautpoul, petite cité cathare. Km depuis Toulouse : 100 km Temps de trajet : […]

  3. 27 mai 2013

    […] mai 2013 par nadasto | 0 Commentaires Le pumpet est une douceur très locale venant la Montagne Noire dans le sud du Tarn. Prononcez « poumpète ». C’est une sorte de feuilleté au citron, […]

  4. 12 février 2015

    […] aussi pour varier : des gésiers confits, du magret séché, de la poitrine de porc, du melsat […]

  5. 20 août 2016

    […] L’intérêt de cette escapade est surtout de grimper jusqu’au pittoresque village médiéval Hautpoul. Voici mon billet : Hautpoul en Montagne Noire. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.