Comment bien choisir son melon ?

| 7 commentaires

Pin It

Le melon, c’est maintenant. C’est le fruit de l’été par excellence. Les Français sont de grands consommateurs de melons. Dès l’arrivée des beaux jours, ils en achètent près de 6 kilos par an !

Chez nous en Midi-Pyrénées, on se régale avec les melons de Lectoure, dans le Gers, arrosés de Floc de Gascogne, ou encore les melons du Quercy dans le Lot. Encore des perles régionales 😉

Les autres variétés en France sont bien sûr le melon charentais, le melon du Haut-Poitou et le melon de Cavaillon, la star incontestée du marché français. En cœur de saison, on peut les trouver à des excellents prix. Récemment, grâce à l’ensoleillement dans le sud ces derniers jours, j’en ai eu pour 1€ les 2.

Choisir son melon, c’est toute une histoire. Face à des monticules sur les stands, comment s’y retrouver? Certains le sentent, d’autres le tâtent, ou même le roulent … Il n’y a pas vraiment de méthode infaillible, mais de simples « trucs »

  • Premier conseil et non des moindres : achetez local ! On ne le redira jamais assez, la France des régions recèle de supers produits. Privilégions-les ! Vous allez me dire : « dans ma région dans le nord de la France, il n’y a pas de producteurs de melons ». Certes, mais achetez au moins des melons français, pas ceux venant de Hollande sous serres ni ceux espagnols ni ceux marocains (je n’ai rien contre ces melons du moment qu’on les consomme quand on est sur place, car inutile d’évoquer à nouveau leur empreinte écologique médiocre…)
  • Observez le nombre d’arcs de cercle sur la peau, les tranches en fait : il doit en y avoir 10. S’il y en a 9 ou 11, le goût sera neutre et pas sucré.

  • Le pédoncule, c’est-à-dire la petite queue du melon, doit être un peu craquelé et se détacher légèrement. Sentez le pédoncule, il doit dégager une bonne odeur fruitée. S’il n’a pas d’odeur, il ne sera probablement pas bon.
  • Sachez que plus le melon est lourd, plus il sera gorgé de sucre.
  • Quant à sa peau, lisse ou brodée, cela n’a aucune importance puisque cela dépend de la variété.
  • Evitez de choisir un melon mou, il y a de fortes chances pour qu’il soit déjà gâté.
  • Les meilleurs melons seront ceux du milieu de l’été. Les premiers manquent parfois de sucre et de saveur (c’est vrai pour tous les fruits en général)
  • Enfin, une fois acheté, conservez-le à l’air libre et évitez le réfrigérateur.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Print Friendly

7 Commentaires

  1. Merci pour tous ces bons conseils. Je m’amuserai à compter les arcs de cercle la prochaine fois. Pour ceux qui font le marché de Colomiers, ne ratez pas la jeune dame qui vend les melons de Lectoure.
    Et si je peux me permettre un petit conseil de dégustation: goûtez-les avec un Maury Blanc de la cave coopérative de Maury, un délice … Et cette cave recelle d’excellents Maury à très bon rapport qualité/prix.
    Bonne journée

  2. L’agriculteur local chez qui je me fournis stipule quand même que le pédoncule craquelé est l’indice le plus fiable.

  3. Ping : Cheesecake salé à la mousse d’ail blanc de Lomagne et chips d’ail |

  4. J’ignorais l’astuce du nombre de traits mais mon odorat ne m’a jamais trompé ! Un melon qui sent bon de l’extérieur est toujours bon.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.