Le Solaneko, petite cantine japonaise à Toulouse

Pin It

Dans ma quête de « vraie » cuisine japonaise, je voulais essayer ce nouveau petit restaurant depuis longtemps. Plein de bonnes critiques a priori. Enfin à Toulouse une cuisine japonaise « comme là-bas », c’est-à-dire sans sushis ni makis…

Avant d’aller manger, on se dit que ce serait pas mal d’explorer la petite épicerie bio attenante au restaurant. Bonne idée. C’est Monsieur qui nous salue et nous demande si l’on souhaite quelconque renseignement sur la boutique. En papotant, on apprend que les produits vendus ici viennent de fournisseurs locaux (Midi-Pyrénées) autant que possible. J’apprécie beaucoup cette démarche de commerçant locavore. On retrouve alors des jus de fruits du Lauragais, des cosmétiques du Tarn et Garonne, ou encore des fruits et légumes du département. Bien évidemment, il propose aussi des produits japonais tels que du thé vert ou de l’encens, des incontournables du pays du soleil levant.

Passons au restaurant à côté. Ici c’est Madame qui va nous concocter le plat du jour. Car le principe est simple : il y a un plat du jour qui change … tous les jours ; à base de produits frais du moment. Une cuisine sans chichis, simple, efficace et très goûteuse. Aujourd’hui pour nous, ce sera lieu noir sauce sucrée/salée, et émincés de porc grillés. On retrouve les ingrédients de la cuisine japonaise familiale qui sont sauce soja et huile de sésame entre autres. Une soupe miso (ah une vraie soupe miso, sans champignons de Paris comme dans les chaines à sushis !) et un bol de riz viennent accompagner le plat. C’est rare : le riz est semi-complet, pas blanc (je pense qu’il est bio, car j’en consomme de celui-là chez moi). Comme pour la boutique à côté, la cuistot s’approvisionne en produits locaux et bio pour la plupart.

Solaneko Toulouse

J’oublie de préciser que je déguste avec ce repas une infusion d’orge grillée. C’est la première fois que j’en goûte. Pas mal et original. Pour terminer sur une note sucrée, en bon français que nous sommes, je choisis le cheesecake au thé vert et mon acolyte les brochettes de boulettes de riz. Le cheesecake est fameux, dommage, la portion est japonisée (petite !). Quant aux boulettes de riz, cela m’évoque notre voyage au Japon quand nous en commandions dans des petites baraques de rue… Dépaysement réussi.

La formule plat+miso+riz+dessert est à 12,50 €. Sans la douceur, 10,80 €
Et… pensez à réserver, c’est toujours complet.

Solaneko
9 rue Réclusane (place de l’Estrapade), Toulouse
http://www.solaneko.fr
Tél : 05 62 48 76 28
Du mardi au samedi, de 11h à 19h.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 19 décembre 2012

    […] manger japonais sans sushis à Toulouse, il y avait l’Okini, récemment le Solaneko et également le Motchiya, dans le quartier de la […]

  2. 21 janvier 2015

    […] pour manger japonais à Toulouse : un bar à sakés, izakaya plus précisément. Comme au Solaneko, la cantine japonaise toulousaine, oubliez sushis et makis surfaits. Ici, on sirote des bières et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.