Toulouse et l’Occitanie

| Un commentaire

Pin It

Dans le cadre du festival annuel Occitania, un marché de petits producteurs et d’artisans de la région se tenait le 13 octobre sur la place du Capitole. Belle gastronomie, terroir, langue d’oc … une bonne occasion d’y (re)faire un tour.

L’Occitanie, qu’es aquò?

Le territoire de la langue d’oc s’étend sur tout le grand sud de la France, grosso modo de Bordeaux à Nice, et même en Espagne dans le Val d’Aran (où c’est la langue officielle) et en Italie dans le Piémont. En 1999, l’occitan est reconnu en Italie comme langue nationale pour être protégée. Idem et on le sait moins, en Catalogne, l’occitan est depuis 2006 une langue co-officielle avec le catalan et le castillan (espagnol).

Saviez-vous que l’Occitanie a bien failli être un état à part entière ? Au 11ème siècle, elle était très en avance sur son temps avec ses valeurs de tolérance raciale et religieuse, l’accès au savoir par la littérature, la solidarité urbaine et le partage (la convivéncia).

La langue occitane, LA langue du Moyen-âge a donc longtemps régné dans les cours d’Europe, associée à une culture littéraire et musicale très riche à l’époque. D’ailleurs les occitans se sont d’abord définis par leur civilisation plutôt que par leur langue.

Sœur de la Catalogne, l’Occitanie n’a épousé la France que par force.  Le pouvoir central voyait l’influence de l’Occitanie d’un mauvais œil (d’autant plus quand l’Occitanie s’est rapprochée du catharisme…). L’Etat-Nation a tout fait pour absorber ce territoire et imposer la langue d’oil (le français) jusqu’à lancer une politique d’éradication de la langue d’oc, après la Révolution Française, considérée alors comme un patois parlé par des paysans ignares et indignes des Lumières…

Toulouse l’occitane

Toulouse, Tolosa se nourrit grandement de la culture occitane et cela ne date pas d’hier. La langue d’oc a été la langue administrative de la ville, jusqu’à l’Edit de Villers-Côterets de 1539. C’est d’ailleurs en 1323 que fut créée la 1ère académie littéraire en Europe, l’Académie des Jeux Floraux où les poètes et les troubadours s’exprimaient avec joie.

Une langue très riche

L’occitan est une langue romaine issue du latin, un véritable trésor : 160 000 mots contre 30 000 pour le français ! On estime aujourd’hui à 10 millions le nombre de personnes qui la comprennent et 3 millions ceux qui la parlent. A Toulouse, il y a une université, une maison dédiée, un conservatoire, un festival, le nom des rues et les annonces dans le métro bilingues etc… N’en déplaise à certains, l’occitan est bien une langue vivante.

Petits producteurs et grands délices

Revenons à notre terroir « occitan » ou plutôt gascon, catalan, du Couserans … qui sont quand même tous issus de l’Occitanie. Un petit rappel au passage du vocabulaire de cuisine occitane ici. Je connaissais déjà pas mal de produits mais (re)découvert :

De la bière au thé (les bières Oc’ale du Tarn et Garonne) et des bières occitanes bien connues ici (www.lafilledubrasseur.com)

Du saucisson de brebis, au goût bien affirmé

De la pâte à tartiner « citromiel » (miel et citron), un danger pour les gourmands (on mangerait le pot à la p’tite cuillère)

Des cosmétiques au lait d’ânesse, il y en a pas mal autour de Toulouse

Du vinaigre et de la glace à l’Hypocras, le vin doux médiéval aux épices venu d’Ariège

Des bonnes crêpes au lait de brebis

… et plein d’autres délices régionaux !

Toulouse marché occitan

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Un Commentaire

  1. Bonjour

    Quel super article, merci beaucoup pour les informations données ! J’ai également écrit un article au sujet de Toulouse que vous pouvez retrouver ici :
    https://operalphotography.wordpress.com/2016/12/07/toulouse/

    Marianne

Laisser un commentaire

Champs Requis *.