J’ai testé … la saucisse Pinkel (Pinkelwurst)

Pin It

Sans frontières, direction l’Allemagne …

L’Allemagne, le pays champion du monde de la consommation de charcuterie

Si la France est le pays du fromage, l’Allemagne est à coup sûr le pays de la saucisse.

Tant de saucisses qui sont, à nous français, totalement inconnues. Il n’y a pas que la saucisse de Francfort au pays de Goethe (pauvre saucisse industrielle que l’on nous vend en France !) Il paraît qu’il en existe un millier… saucisses de foie, de porc, de veau, de bœuf, aux céréales, aux épices, à la cervelle, au sang, froides, chaudes, longues, petites, tartinées, tranchées … c’est facile, en allemand, leurs noms se terminent toujours par « wurst » saucisse en français. Jusqu’alors, ma petite préférée était la Weisswurst que j’ai déjà évoquée dans ce blog, la fameuse saucisse blanche de Munich (au veau), délicieuse avec de la moutarde douce. Récemment, j’ai (re)découvert la Pinkel.

La Pinkelwurst ou Pinkel est une petite saucisse fumée allemande, originaire du Nord de l’Allemagne. Elle se compose de gruau d’avoine ou d’orge, de lard, de graisse de bœuf et de porc, d’oignons et d’autres épices. Chaque charcutier ayant sa propre recette, il en existe différentes variétés. C’est cette saucisse que les allemands utilisent dans le « Grünkhol » ou « Kohl und Pinkel », plat typique d’hiver à base de chou vert local.

Grünkolh (chou vert allemand) avec les saucisses Pinkel)

Saucisses Pinkel avec le Grünkolh (chou vert allemand appelé aussi Kale)

Je vous préviens tout de suite : impossible de trouver ces saucisses en France chez nos bouchers-charcutiers habituels (et même dans le reste de l’Allemagne !) Néanmoins, on pourra s’approvisionner dans quelques épiceries teutonnes.

A Toulouse, jetez un œil sur le site de Heimat.de

Mais parlons goût. Je la trouve très gouteuse cette saucisse. Le gruau donne une texture toute granuleuse et fondante pas du tout désagréable. Quant aux épices … indéfinies, voilà le secret de cette charcuterie. Parfaites avec les légumes verts d’hiver (le chou donc), je la verrais bien cuisinée avec du vin blanc comme les diots de Savoie. Prochain test en perspective 😉

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Lucie dit :

    Une saucisse faite avec du gruau d’avoine : j’ai envie d’y goûter !!

  2. partagas dit :

    C’est une saucisse tres bonne elle a bcp de gout et elle est légérement fumée mais tres dure à trouver car elle ne se cuisine ni grillée ni dans l’eau mais seulement avec le grünkhol . Ma saucisse préférée c’est la krakauer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.