pain-cocotte

Pain de campagne cocotte

| 1 Commentaire

Pin It

Voici une recette de boulange simple qui fonctionne bien : cuire son pain au four certes, mais dans une cocotte (qui passe au four donc) c’est l’élément indispensable. Une cocotte en fonte, c’est l’idéal, une cocotte en Pyrex ça marche aussi, du moment qu’elle ait un couvercle. Une méthode qui commence à faire le tour du web culinaire. L’essayer, c’est l’adopter.

 pain-cocotte

Pour un pain moyen

  • 200 g de farine de blé T65
  • 100 g de farine de blé T110 (farine complète)
  • 200 g d’eau
  • 1 sachet de levure boulangère (levure à pain du commerce)
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
  • ½ cuillère à café de jus de citron
  • 1 cuillère à soupe d’huile (olive, arachide, colza … )

Préchauffer le four à 50° avec un bol d’eau à l’intérieur, pour y faire lever la pâte (atmosphère chaude et humide). Ceci dit, si vous êtes en été dans un appartement surchauffé, ce n’est pas forcément utile ^^ (je mets ma pâte en plein soleil, recouverte d’un torchon, sur la terrasse souvent)

Mélanger les farines, le sucre, le sel, la levure dans un saladier. Ajouter l’huile, l’eau et le citron puis pétrir vigoureusement pendant au moins 10 minutes à la main ou au robot. Ne pas hésiter à pétrir, pétrit encore et encore. Plus on pétrit, plus la pâte aime et le résultat sera meilleur 😉 Former une boule.

Éteindre le four, mettre le saladier dans le four tiède et laisser lever la pâte pendant 45 à 50 minutes. Dégazéfier ensuite la pâte, c’est-à-dire enlever l’air en la pétrissant à nouveau rapidement. Reformer une boule (une belle miche)

Déposer du papier sulfurisé au fond de la cocotte. Y mettre le pâton. Passer un peu d’eau au pinceau. Inciser la pâte. Saupoudrer un peu de farine sur le pain. Fermer la cocotte.

Faire cuire au four froid sans préchauffage à 240° pendant environ 40 minutes. Ne jamais ouvrir le couvercle de la cocotte pendant la première demi-heure de cuisson.

A l’ouverture du couvercle en fin de cuisson, on a une bonne surprise : une belle miche digne du boulanger. Il faut vite la sortir et la déposer sur une grille pour évacuer l’humidité et éviter que la croûte ne ramollisse.

pain-campagne-cocotte

Je pense le refaire avec du levain ou du poolish pour se rapprocher encore plus du goût acidulé d’un bon vieux pain de campagne d’autrefois …

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Print Friendly

Un Commentaire

  1. Pingback : Pain au potiron aux noisettes |

Laisser un commentaire

Champs Requis *.