Tout le terroir aveyronnais dans un capucin signé Bras

Pin It

Des chefs Bras, on connaissait le restaurant panoramique triplement étoilé perché sur le plateau de l’Aubrac, le gargouillou, le coulant du chocolat. Et quand ils débarquent en ville, à Toulouse, dans le quartier Victor-Hugo, le cœur gourmand de la ville rose, cela donne les capucins. Rappelons que les capucins se sont déjà fait connaître sur l’aire du viaduc de Millau où les chefs Bras ont installé ce même concept.

Bras-capucins-Toulouse

Comme d’autres l’ont déjà relaté avant moi … Rod-n-Roll, Je veux tout goûter ou encore le Bruit des Glaçons,  le capucin est une sorte de galette mi-pascade mi-bourriol (les connaisseurs aveyronnais et auvergnats comprendront 😉 ) en forme de cône et garnie de délicieuses associations : aligot-truffe, chou farci-carottes, retortillat-bœuf Aubrac, roquefort-poires aigres-douces… et bien d’autres froides et chaudes.

Bras-Toulouse-chou

Ces garnitures fleurent bon l’amour qu’ont les Bras pour leur terroir (70% de leurs fournisseurs-producteurs)

Bras-aligot-toulouse

On aime

  • La galette elle-même, ce capucin, est exquise : à la fois moelleuse et  croustillante
  • Les petites étiquettes qui indiquent la provenance des ingrédients, quasiment tous locaux : tome de Laguiole de la Coopérative Jeune Montagne, cafés de chez Bacquié à côté, bœuf race Aubrac de chez Conquet etc (si tous les restaurateurs pouvaient en faire autant !)
  • La finesse des préparations pour un restaurant dit « rapide », on est bien dans un « fast good »
  • Même les desserts sont « terroir » : fouace, coupetade
  • La possibilité de prendre une pause gourmande l’après-midi ou un petit-déjeuner fouace le matin.

Bras-cafe-fouace

On a moins aimé

  • Les quantités un peu limitées si l’on considère chaque plat individuellement. Pour les grosses faims (c’est mon cas), il faut presque opter pour 2 capucins, puisqu’il en existe des chauds et des froids plus un dessert et/ou une boisson chaude. Dans ce cas, comptez facilement 20€.
  • La tarte « coulante » au chocolat : elle est très bonne mais pas coulante. Un peu chère pour la taille de la portion (plus de 5€)

Bras-Toulouse-chocolat

En conclusion, on vous conseille vivement cet établissement, d’autant plus si vous ne connaissez pas beaucoup le terroir de l’Aveyron. Il sera bon de goûter à toutes les garnitures ! L’offre change en fonction des heures de la journée, pensez à bien lire la carte.

Les chefs Bras viennent d’ouvrir un nouveau restaurant-brasserie au sein du musée Soulages à Rodez, le café Bras. Raison de plus pour une énième escapade en Aveyron 😉

Capucin signé Bras
http://www.capucinbras.fr
6, rue du Rempart-Villeneuve, Toulouse
Ouvert du mardi au dimanche, de 9h à 19h

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.