fougasse-maison

La fougasse d’Aigues-Mortes (Camargue)

| 3 Commentaires

Pin It

Quel merveilleux souvenir cette fougasse à la fleur d’oranger dégustée à l’ombre sous une tonnelle au cœur de la jolie ville d’Aigues-Mortes. Je ne saurais trop vous conseiller cette escapade gourmande en Camargue. Une fois de retour, l’envie ne m’a pas quitté d’essayer de réaliser moi-même la fougasse coup de cœur. Le résultat n’est pas exactement comme le professionnel boulanger (celle d’Olmeda une tuerie) mais j’en suis assez satisfaite.

Il faut être patient : prévoyez de commencer la recette la veille. Utilisez des ingrédients à température ambiante : pensez donc à les sortir à l’avance.

Il nous faut  (pour une plaque à four) :

  • 400 g de farine tamisée
  • 100 g de beurre + 100 g pour la finition
  • 60 g de sucre + 100 g pour la finition
  • 3 œufs + du lait = une quantité pesée de 250 g
  • 20 g de levure fraîche (ou un sachet de levure sèche)
  • ½ cuillère à café de sel
  • De l’eau de fleur de d’orange : beaucoup, ne pas hésiter avec les quantités !

Peser les liquides (œufs battus puis lait) de manière à en avoir 250 g. Y délayer la levure. Mélanger. Laisser reposer 10 minutes. Dans un robot pétrisseur ou à la main, ajouter la farine, le sucre, le sel et le beurre. Pétrir 10 bonnes minutes. La pâte est souple et légèrement collante, si elle l’est trop, fariner.

fougasse-beurre-sucre

Laisser lever dans un endroit chaud et humide jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume (environ 1h voire 2h)

pate-fougasse

Après cette 1ère levée, « dégazer » la pâte, la mettre dans un récipient, couvrir de film alimentaire et l’entreposer au réfrigérateur pour la nuit.

Le lendemain, sortir la pâte du réfrigérateur et la laisser à température ambiante pendant 30 minutes. Dérouler du papier sulfurisé sur le plan de travail, le fariner puis étaler la pâte au rouleau, de façon rectangulaire (de la taille de la plaque du four) et d’épaisseur uniforme.

fougasse-pate

Laisser à nouveau lever la pâte pendant 35-45 minutes. Préchauffer le four à 160°. Appuyer la pâte avec le pouce pour faire des gros trous, dans lesquels on va parsemer des petits morceaux de beurre, du sucre et arroser de fleur d’oranger.

Ne pas hésiter à remplir ces trous (et partout sur la surface de la pâte) généreusement avec beurre/sucre/eau de fleur d’oranger, le secret de la bonne fougasse est bien là !

fougasse-sucre

Enfourner à 160°C pendant environ 10 à 15 minutes. Attention la durée de cuisson varie selon le four mais il ne faut pas la faire trop cuire, elle ne doit pas avoir une croûte dure, mais sortir juste dorée. Je vous laisser imaginer l’odeur qui s’échappe du four à ce moment-là ! Quand elle est cuite, on peut encore la sucrer et l’arroser de fleur d’oranger.

fougasse-fleur-oranger

J’aime la déguster encore tiède. Pour la conserver, l’envelopper dans une serviette.

fougasse-maison

Elle perdra son moelleux au bout de 2 jours alors ne pas se faire prier pour la dévorer (le lendemain, je la repasse au four très doux avec encore un peu de sucre)

fougasse-aigues

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Print Friendly

3 Commentaires

  1. Cela me semble délicieux! Mais d’après ce que je comprends, il faut du sucre blanc DANS la pâte et du sucre brun ou de la cassonade SUR la pâte?

  2. Pingback : La Camargue et la plage de l'Espiguette |

Laisser un commentaire

Champs Requis *.