rillettes de sardine belle-ile bretagne

Pourquoi je n’aime pas les pique-niques (enfin pas tous)

| 11 Commentaires

Pin It

Depuis que la « saison » des pique-niques a repris, que l’on a ressorti la nappe toute belle, que l’on a posé nos petites fesses sur l’herbe légèrement humide à l’ombre des platanes, une question me taraude.

Pourquoi, quand on annonce que l’on va faire un pique-nique, les gens amènent des chips, du saucisson industriel, du pain dégueulasse (ou pain de mie), la salade de riz étouffe-chrétien, le cake bourratif lardons gras 1er prix/emmental en plastique et la quiche avec la pâte toute prête à la graisse hydrogénée ? Oui, pourquoi ?

lardons-gras

Manger à l’extérieur en plein air signifie t-il manger de la merde ? A ce compte-là, je préfère assumer d’aller manger au fast-food. Riz, cake, pain blanc… bonjour l’équilibre et le bourrage de l’estomac. On peut tout de même trouver de bons produits pour manger froid. Virez-moi ces chips, l’aliment le plus inutile de la terre, avec l’emmental.

Photo ©Taylor's Tips

Photo ©Taylor’s Tips

Premièrement, on peut choisir du bon pain de campagne du boulanger, et du bon fromage fermier, c’est la moindre des choses je dirais.

Du bon pain, maison c'est encore mieux

Du bon pain, maison c’est encore mieux

fromage-massat fromage-pyrénées-brebis

Deuxièmement, rendez-moi les légumes ! L’idée est de faire une salade sans féculent (le pain par ailleurs suffit) composée de crudités de saison : radis, concombre, tomates, carottes râpées … une petite vinaigrette maison mélangée au moment, des assiettes en carton et le tour est joué.

salade-marché

L’œuf est une très bonne idée en pique-nique. Mais il existe plein de recettes simplissimes pour changer de l’œuf dur/mayo en tube. Pour remplacer le pâté immonde aux résidus de carcasses de cochon, on peut faire sa terrine maison, c’est très facile et sans comparaison. Ou alors le magret séché à découper (ne pas oublier sa planchette et son couteau suisse, un minimum d’organisation s’impose)

magret-fumé

D’autres idées : 10 idées de plats originaux pour un pique-nique réussi

Voilà, vous l’aurez compris, chez nous les pique-niques sont mi-gastro mi-terroir, exempts de produits industriels, faisant la part belle aux produits du coin en fonction du lieu où l’on se trouve, et aux recettes maison simples. Pas sorcier non ? Mais je vous rassure, s’il y a un pique-nique que j’aime bien, c’est celui des Qualivores. Par ici la compagnie > le pique-nique qualivore de Midi-Pyrénées

Remarque : un même billet serait possible avec les barbecues de l’été. Super les chipo / merguez aux colorants, à l’eau et aux porcs industriels. Avec le rosé piquette qui va bien pour faire descendre le tout. La convivialité oui, mais avec un minimum de qualité.

Et vous, vous l’aimez comment le pique-nique?

rosé-pique-niquetarte-noix-quercygruissan-tarte-narbonnaise

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Print Friendly

11 Commentaires

  1. Ah du pain maison ! … et du Saint Nectaire (j’ai les papilles qui s’activent rien que d’y penser).
    le pique-nique, je l’aime forcément « préparé maison » 🙂

  2. Pain de campagne (croûte épaisse et craquante, mie brune, humide et alvéolée), saucisse sèche qui n’a jamais vu un emballage et dont le porc a vécu heureux, bethmale fermier, chèvre fermier, fruits de saison, une bouteille de bon vin. Peu de choses, aucune préparation, juste de bons produits bruts.

    Tous mes pique-niques sont comme ça. 🙂

    Totalement d’accord aussi pour le barbecue. La saucisse industrielle qui reste rose et spongieuse une fois cuite, non merci. Après avoir essayé un certain nombre de choses, on alterne entre côte de bœuf, boudin noir, côtelettes d’agneau, andouillettes et saucisse de Toulouse. Tout du marché.

    • Aaaaaah merci Bibi. Rien à ajouter 😀
      Nous côté bbq, on fait souvent du poisson (en papillote papier cuisson + papier alu sans contact avec la nourriture ainsi) et aussi fromage qui fond ! Pour changer de la viande

    • Quelle est votre bonne adresse pour le pain de campagne ainsi décrit ?

      • Cadenet à Toulouse, aux marchés des Carmes et Victor Hugo. Frais avec du bon beurre, c’est quelque chose !

        Félicitations en passant : je découvre votre blog et j’y ai déjà trouvé plein de choses intéressantes.

  3. Vous exagérez malgré tout. Evidemment il vaut mieux un bon pain et un bon fromage, mais pourquoi taper sur ceux qui aiment les chips ?
    Pourquoi cette dictature du «bien manger» aujourd’hui ? Chacun fait ce qu’il veut. Au-delà de la qualité gustative et de l’apport nutritionnel, un pique-nique est un moment un peu exceptionnel, une sortie, une découverte, un moment de partage et d’amitié. Alors qu’il soit accompagné de chips ou d’autre chose, ce n’est pas l’essentiel. Vivons un peu, et oublions ce qu’il FAUT manger et ce qu’il FAUT penser. Que le pique-nique reste un moment de LIBERTE que diable !

  4. Parfaitement ! Il n’y a pas que les chips, mais il y a quand-même aussi les chips. Je dois avouer qu’elles sont un peu ma madeleine de Proust. Lorsque j’étais enfant, lors des sorties scolaires, des amis partageaient leurs chips avec moi (il n’y en avait jamais à la maison). Sentir croustiller une chips sous mes dents, c’est replonger en enfance, revivre les petits matins frais avec l’appréhension du bus et les pique-niques après les visites de musée ou les exploits sportifs… Un pique-nique laisse forcément des souvenirs, bien plus qu’un repas habituel, et la chips est souvent le dénominateur commun qui permet des voyages temporels pleins de nostalgie !

  5. Pingback : Pâte à tartiner roquefort Laguiole cranberries pistaches |

Laisser un commentaire

Champs Requis *.