resto-georgien-paris

Le Pirosmani, restaurant géorgien à Paris

| 3 Commentaires

Pin It

C’est lors des derniers Jeux Olympiques en Russie que j’ai un peu découvert – un bien grand mot – la cuisine géorgienne. La ville de Sotchi se situant non loin de la Géorgie, les habitants y consommaient un drôle de pain : le khachapuri, typique de la cuisine caucasienne. Un pain garni de fromage local. Il n’en fallait pas plus pour que je m’intéresse de plus près à cette culture gastronomique a priori inconnue de mes papilles 🙂

Chez moi à Toulouse, point de restaurant géorgien. La solution : monter à la capitale. C’est ce que je fais à chaque fois que je vais à Paris. En quête des cuisines du monde. Je ne vais pas manger « français » dans les brasseries parisiennes – en fait aveyronnaises – mais plutôt dans des bouis-bouis improbables tenus par des autochtones.

Le rendez-vous fut pris chez Pirosmani, dans le 5ème tout près de la Sorbonne au cœur du quartier latin. La salle n’est pas bien grande. Si l’on arrive tôt, à midi, on pourra trouver une place sans réservation, sinon mieux vaut réserver. Une fois passé l’accueil, disons, glacial, je découvre la carte 100% Géorgie. Selon mes informations, les produits (dont les épices et condiments) sont directement importés de là-bas, de sorte que la cuisine soit la plus authentique possible.

cuisine-georgienne-parisrestaurant-georgie-paris

Amis de la haute gastronomie, passez votre chemin. Ici, la cuisine est populaire, pas légère (ah la crème), généreuse et sans chichis. Ça tombe bien, c’est ce que je suis venue chercher.

resto-georgien-paris

Le khachapuri géorgien au fromage

Les spécialités qui m’ont fait de l’œil : évidemment le khachapuri, l’incontournable pain au fromage (dommage qu’il ne soit pas dans le menu du jour), les raviolis aux griottes pour des saveurs aigres-douces, le bortsch. Plein d’autres que je n’ai bien sûr pas pu goûter. Les plats sont copieux (pas de régime), les prix intéressants, surtout si l’on prend les menus proposés.

A découvrir : les vins géorgiens, peu courants par chez nous.

restaurant-georgien-paris

Le bortsch au chou et aux betteraves

restaurant-pirosmani

En résumé, un voyage vers l’Est, du goût, du consistant. Je le conseillerais pour une froide soirée d’hiver. Ne passez pas à côté du khachapuri, le petit suffira en plat principal, ou à se partager à plusieurs.

Restaurant Pirosmani
6 Rue Boutebrie, 75005 Paris
Téléphone : 01 43 26 17 65
Métro : Cluny – La Sorbonne

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Print Friendly

3 Commentaires

  1. Tout est vrai ! Un joli voyage, des plats goûteux et copieux. Osez le vin géorgien en pichet également ! Prenez votre temps et savourez.

  2. Belle découverte! Bonne semaine!

Laisser un commentaire

Champs Requis *.