denise-didier

Les fromages de Didier ou les meilleures tommes des Pyrénées

| 7 Commentaires

Pin It

Habitants du périmètre Pau/Auch/Agen/Toulouse en recherche de fromages pyrénéens, fermiers, au lait cru et avec du goût, je vous conseille vivement d’aller faire un tour chez Didier.

Tout un personnage ce Didier. Il n’est ni un fromager, ni un producteur. Didier est revendeur, avec sa camionnette. Didier parle fromage, Régine s’occupe de la caisse. La star ici, c’est la tomme. Tome ou tomme d’ailleurs ? Il semblerait que les deux écritures soient valables.

fromage-pyrénées-brebis

Des fromages fermiers de petits producteurs

Ne dites pas à Didier que vous cherchez de l’Ossau-Iraty. Ici, ne sont vendus que des fromages de petits producteurs qu’il va rencontrer dans les vallées de nos belles Pyrénées. Pour s’y retrouver, chaque fromage porte le nom du ou de la berger(ère).
« Aujourd’hui tu me sers un bout de Béatrice s’il te plaît, mais fais-moi goûter à nouveau Pascal, il était trop bon la semaine dernière »
Didier n’hésitera pas à vous lancer : « Bof celui-ci, il est pour les débutants ; celui-là, tu vas l’aimer, il sent l’étable »

Vous pourrez goûter toutes les tommes, Didier vous guidera dans vos choix : fromage sec, fromage gras, lait cru, lait thermisé, fromage « animal », « qui a du retour », fromage de saison, fromage qui contente Belle-Maman, fromage qui plaît au petit… Didier tient à expliquer à ses clients les différences entre lait cru, lait thermisé et lait pasteurisé. La mise en garde est faite. Plus question de se faire embobiner par les pseudo-fromages fermiers qui sont en fait produits industriellement. Toute une histoire.

Il faut que je vous dise autre chose : si vous envisagez d’aller voir Didier, ne soyez pas pressés ! Ici, on prend le TEMPS. D’abord on fait la queue, la file d’attente est souvent impressionnante. On papote, on rigole, on commente, on goûte bien sûr, on choisit, on re-goûte, on re-discute, on paye quand même et on dit « à la semaine prochaine » 🙂

D’où viennent exactement les fromages, de quelles fermes ? Mystère. Du pays basque sûrement, du Béarn aussi. Nous n’aurons pas les adresses. Toujours est-il que la variété des tommes proposées est intéressante. A gauche, les vaches (entre 8 et 13€ le kilo environ), au centre, les mélanges vaches/chèvres/brebis (entre 14 et 20€ le kilo), à droite les brebis (entre 16 et 24€), à l’extrême droite les brebis pour connaisseurs (j’entends par connaisseurs ceux qui n’ont pas peur, je m’y inclus 😉 ).

Didier conseille certains fromages pour cuisiner, pour fondre (des raclettes pyrénéennes à tomber !) Après essais, il vous sera difficile de revenir à votre emmental râpé, si tant est que vous en utilisiez, malheureux. D’autres tommes sont si sèches qu’elles s’apparentent à du parmesan. L’accord avec les pâtes est alors tout trouvé. En tous les cas, vous comprendrez que les fromages diffèrent d’une saison sur l’autre, en fonction de la température et même d’une meule à l’autre.

denise-didier

Tomme de brebis, comme du pecorino ou parmesan

Difficile de noter ici nos coups de cœur tant ils furent nombreux ; les fromages changent, nous les avons presque tous goûtés. Mais essayez néanmoins les bleus de brebis et de chèvre (à droite dans le camion), ils sont absolument divins. Christine est une valeur sûre. Béatrice et Pascal souvent très bons.

Didier vend aussi quelques fromages frais de chèvre, de la crème fraîche, quelques miels et confitures des Pyrénées, du lait parfois, et même du greuil en saison.

fromage-pyrenees-blagnac

Du brebis vieux…

Où trouver Didier ?

Comme je suis gentille, je vais vous copier ses jours de présence sur les marchés. Vous saurez à l’avenir qu’ils sont inscrits sur le papier d’emballage du fromage.
Mardi : Aire sur Adour, Landes
Mercredi : Lannemezan, Hautes-Pyrénées
Jeudi : Eauze, Gers
Vendredi : Montréal du Gers, Gers
Samedi : Blagnac, Haute-Garonne > youpi c’est chez nous (à côté de Toulouse)
Dimanche : Bon-Encontre, Lot & Garonne (à côté d’Agen)

Ce sont les meilleures tommes (dans cette catégorie j’entends) que je n’ai jamais mangées. Et pour ce type de produits, quand on voit les prix pratiqués sur certains salons du terroir ou dans certaines fromageries, on peut dire que les fromages de Didier sont très très bon marché. Sur ce, je pars déguster mon morceau de Gérard avec une cuillère de confit de figues…

PS : le conseil de Didier
« Accompagner le bleu de brebis d’une tartine de beurre et d’Armagnac« . Cela n’est pas entré dans l’oreille d’une sourde 😀

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Print Friendly

7 Commentaires

  1. Quand je retourne chez moi, je vais le mercredi au marche de Lannemezan et je vais à chaque fois chercher du fromage chez Didier, je n’ai jamais été déçue, en plus il est toujours de bon conseil, toujours sympa, jovial et toujours un petit mot qui fait plaisir

  2. Pingback : Nos bonnes adresses (producteurs, terroir) sur le marché de Blagnac |

  3. Je ne te remercierai jamais assez de m’avoir fait découvrir cette laiterie ambulante, si l’on puit dire! Ton article est hyoer complet, vravo! 😀
    Je vais y retourner samedi avec ma caméra pour essayer de faire une présentation du bonhomme et de son bagout pour La Dépêche Premium 😉 #LesbonsplansterroirdeNadine

  4. Pingback : Interview d’une Blogueuse Culinaire | Social Media Tolosa

  5. Pingback : Les fromages de Didier ou les meilleures tommes...

Laisser un commentaire

Champs Requis *.