Mouhallabieh du Liban

Pin It

Une recette qui fait voyager au Liban sans aucune difficulté. Il suffit d’avoir sous la main du lait, de la fécule et quelques fruits secs qui feront l’affaire. Sans oublier la touche indispensable au Moyen-Orient : l’eau de fleur d’oranger ou l’eau de rose, au choix.

Les mouhallabieh sont des crèmes à base de lait, épaissies par la farine de riz normalement. Peu de sucre dans ma recette, mais du miel pour napper le tout. Cette recette me rappelle celle des farinettes de mon sud-ouest. Comme quoi, la cuisine populaire n’a pas de frontières…

creme-Liban

Pour 4 personnes

  • ½ litre de lait entier : pour moi, ce fut lait cru fermier de brebis, autant dire le summum 🙂
  • 3 cuillères à soupe bombées de fécule (de riz, de maïs…) ; j’ai utilisé de la farine de sorgho locale, excellente
  • 50 g de sucre intégral
  • 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger ou de rose, selon les préférences
  • Des fruits secs préalablement torréfiés : pistaches, amandes, noix…
  • Du miel

Mélanger dans une casserole et à l’aide d’un fouet le lait avec la fécule. Ajouter le sucre. Porter le tout à petite ébullition en remuant. La crème va épaissir et l’on obtiendra la texture d’une crème pâtissière. Hors du feu, verser l’eau de fleur d’oranger/rose.

Verser les crèmes dans des ramequins ou verrines, les laisser refroidir à température ambiante avant de les entreposer au réfrigérateur pendant plusieurs heures.

Au moment de servir, hacher grossièrement les fruits secs, les disposer sur les verrines et napper généreusement de miel.

Mouhallabieh-Liban

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Hummmmmmm… Comme c’est bon ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.