Le coufidou, le ragoût de bœuf {Aubrac} de l’Aveyron

| 2 commentaires

Pin It

Farçou, tripou, estofinado, aligot, coufidou…les recettes de ma région prennent et gardent de jolis noms finissant par ou ou par o 😉 Des noms qui viennent tout simplement de la langue occitane.

«Coufir » en occitan signifie mijoter. Tout est dit. Le coufidou, c’est une daube paysanne, un ragoût qui se fait depuis très très longtemps dans tout le pays aveyronnais. Comme souvent avec les daubes, on utilise les bas-morceaux du bœuf : collier, poitrine…mais le mieux, à mon avis, sera de choisir de la joue.

Pour 4 personnes

  • 1 kilo de joues de bœuf Aubrac
  • 1 litre de vin rouge Marcillac (vin de l’Aveyron), tout autre vin rouge de caractère si vous n’en trouvez pas
  • 1 verre à liqueur de Ratafia (le Ratafia est une liqueur apéritive du coin), c’est ma touche personnelle à la recette 😉
  • 100 g de lard fumé paysan
  • 3 oignons
  • 4 carottes coupées en rondelles
  • 3 gousses d’ail
  • Un bouquet garni
  • Un peu d’huile
  • Un peu de farine
  • Poivre & sel
  • 1 carré de chocolat

La veille : couper les joues de bœuf en gros cubes. Émincer les oignons et l’ail. Arroser la viande de vin. Ajouter les aromates et le bouquet garni, du poivre et du sel. Laisser mariner toute la nuit.

Le lendemain : retirer tous les éléments de la marinade en les filtrant. Conserver bien sûr le vin. Dans une cocotte, faire dorer les oignons, le lard coupé en lardons et les morceaux de joue avec un filet d’huile. Ajouter les carottes également. Colorer la viande sur toutes ses faces. Saupoudrer alors un peu de farine. Verser le Ratafia puis le vin rouge. Ajouter l’ail et le bouquet garni. Laisser mijoter le ragoût à feu doux (ou au feu de cheminée !) pendant 3 bonnes heures. Ajouter le carré de chocolat en fin de cuisson. Penser à rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Accompagner ce plat de pommes de terre vapeur ou d’un millas par exemple.

coufidou-Aveyron

Petite variante : ajouter ou remplacer quelques oignons par des échalotes entières qui vont confire.

N’oubliez pas : plus ça mijote, plus ça réchauffe, plus c’est bon.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Print Friendly

2 Commentaires

  1. Ah ba tiens, j’ai une lectrice qui cherchait cette recette sur mon blog et que j’ai renvoyée ici car je n’ai jamais cuisiné de coufidou mais j’étais sûre qui toi si ;D

Laisser un commentaire

Champs Requis *.