Mes pastels du Sénégal (petits chaussons)

On part à Dakar ? Pour y manger des pastels, des petits chaussons frits. Ne pas confondre avec les pasteis de nata portugais 😉 Les pastels sénégalais, plutôt à la viande, passent traditionnellement dans un bain de friture. Voici ma version au poisson…et au four, car j’avoue que je ne fais que rarement des fritures à la maison, même si j’aime beaucoup !

Pour la farce, j’ai choisi le mulet. Je trouve qu’on ne parle pas assez du mulet, c’est pourtant un poisson très économique (comptez autour de 4 à 7€ le kilo), à la chair maigre, tendre et savoureuse. Il s’appelle “muge” en Méditerranée et ne subit pas de surpêche, on peut donc le consommer. C’est une alternative durable au bar (qui lui est surpêché), avec un goût similaire.

Pastels du Sénégal au poisson

La pâte à pastels (pour une dizaine environ)

  • 300 g de farine
  • 50 g de lait
  • 50 g d’huile ou de beurre fondu
  • 100 g d’eau
  • 1 grosse pincée de bicarbonate

(Ne pas hésiter à doubler les quantités et les congeler)

La farce

  • 500 g de chair de mulet (prévoir 1 kg de poissons entiers)
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomates
  • 3 gousses d’ail hachées
  • 1 piment
  • 1 oignon émincé
  • quelques feuilles de persil
  • poivre et sel
  • huile

Préparation

Préparation de la pâte : mettre la farine et le bicarbonate dans un saladier. Verser les ingrédients liquides. Sabler du bout des doigts et former peu à peu une boule de pâte homogène et non collante. L’entreposer au frais pendant 1 heure. Vous pouvez utiliser un robot de cuisine connecté pour gagner du temps dans vos préparations.

Préparation de la farce : porter à ébullition un grand volume d’eau dans une cocotte. Y pocher les mulets entiers pendant 5 à 10 minutes. Récupérer ensuite la chair des poissons, en évitant les arêtes évidemment 🙂

Mélanger la chair du poisson avec l’ail, l’oignon, les feuilles de persil grossièrement hachées, le concentré de tomates et le piment coupé en petits morceaux. Ajouter un peu d’eau pour détendre cette farce si nécessaire. Saler et poivrer.

Pastels du Sénégal au poisson

Confectionner les pastels : étaler la pâte sur un plan de travail fariné. Former des cercles à l’aide d’un grand verre (ou petit bol). Déposer la farce sur un côté du cercle et replier la pâte pour former le chausson, après avoir humidifié les contours avec un doigt trempé dans l’eau. Souder les bords des pastels avec une fourchette. Les huiler un par un (avec un pinceau à pâtisserie c’est très pratique)

Préchauffer le four à 180°. Cuire les chaussons pendant une vingtaine de minutes.

La sauce piquante d’accompagnement

Les pastels se mangent accompagnés d’une sauce tomates oignons plutôt piquante. On prend des tomates en saison, 4 ou 5 bien mûres et juteuses. Sinon hors saison, on préfère une boîte de tomates concassées. Les couper en cubes (après les avoir éventuellement pelées). Faire revenir 2 oignons émincés dans de l’huile. Ajouter de l’ail haché (j’aime quand la saveur aillée est prononcée) et un piment coupé en petits morceaux. Mélanger avec les tomates. Saler et sucrer légèrement si les tomates sont acides. Laisser mijoter le tout à petit feu (la sauce doit réduire un peu). Tremper les pastels dans cette sauce tiède ou froide.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.