J’ai testé … la vraie brandade de morue (Nîmes)

| 12 commentaires

Pin It

Aaaaah la Camargue, quel beau pays ! Plein d’articles coups de cœur en préparation. En attendant, un zoom sur la véritable brandade de morue qui fait partie des spécialités incontournables du Gard, de la ville de Nîmes plus exactement.

L’origine de la brandade

Brandade vient du mot brandar. En occitan, en catalan et en provençal, cela signifie cogner, remuer. Et en effet, pour faire une bonne brandade il faut broyer longuement les ingrédients avec un pilon !

Souvent on entend dire que la brandade est portugaise parce qu’il est facile d’associer morue et Portugal. Pourtant rien de tout ça. L’histoire de ce plat remonte au 18ème siècle quand les marins venus du Nord pratiquaient le troc pour échanger leur pêche en cabillaud (donc la morue) contre le sel des salins d’Aigues-Mortes en Camargue (car on sait qu’à l’époque le sel était très précieux pour conserver les aliments durant de longs mois) C’est comme cela que la morue s’est retrouvée dans le Gard.

La vraie et la fausse brandade

Tout le monde connaît hélas la fausse brandade. Pourquoi ? Parce que tout le monde a déjà mangé de la brandade de morue à la purée de pommes de terre insipide à la cantine de l’école ou du boulot ! La vraie brandade, elle, est une crème de morue séchée et d’ail pilé montée à l’huile d’olive et au lait tièdes. La réalisation est assez fastueuse. Il n’y a pas de pommes de terre dans la recette initiale (c’est un parmentier dans ce cas)

Celle que j’ai testée est artisanale (achetée au Grau du Roi) Elle contient de l’huile de colza, de la morue, du lait et de l’huile d’olive. Aucun additif comme des épaississants trouvés dans d’autres marques industrielles. J’adore la tartiner sur des tranches de baguette grillées, avec quelques olives picholines de Nîmes à côté et un petit pastis tout doux …

Quelques idées recettes

On peut aussi réaliser des croques nîmois : ce sont tout simplement des croque-monsieur garnis de brandade. Autre idée recette : confectionner une mousse de brandade en ajoutant des blancs d’œuf montés en neige à la brandade, que l’on sert en verrines et que l’on recouvre de sauce tomate bien fraîche. Une feuille de basilic pour décorer et le jour est joué. Que c’est bon le SUD 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Print Friendly

12 Commentaires

  1. Bonjour !

    Effectivement beaucoup de gens pensent connaitre la vraie bradade de morue mais c’est la notre la meilleure !

    Je note ton idée de recette qui a l’air top !

    Merci merci

  2. Et connaissez vous l’estonifade?

  3. Ping : Zoom sur… Nîmes, la Rome française |

  4. Bonjour,
    Juste un petit mot pour vous dire que votre brandade n’est pas la vraie…
    Celle-ci est une brandade à la nîmoise…
    La seule et vraie Brandade de Nîmes, c’est la Brandade Raymond depuis 1879…
    Cordialement,
    Un P’tit Nîmois.

  5. Ping : Lasagnes express du Languedoc à la brandade de morue |

  6. Ping : Estofinado de l’Aveyron |

  7. Celle a 40/100 est sublime. Un gout extraordinaire ,bravo ,et merci pour ces moments de grand bonheur. Amitiés .

  8. Votre brandade a 40/100 est une pure merveille, un gout magique. Continuez comme ca. Je vous félicite ,tous pour la qualité et le suivi .Amicalement.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.