Comment bien se nourrir l’hiver quand il fait froid ?

| 0 Commentaires

Pin It

On a coutume de dire que lorsqu’il fait froid, il faut manger plus gras : qui n’a pas envie d’une bonne raclette ou tartiflette en ce moment ? Ces plats sont typiquement hivernaux mais doit-on adapter son alimentation à la météo ? Halte aux idées reçues. Voici une petite synthèse de mes différentes lectures.

Ne pas manger plus gras en hiver

Il faut nuancer cette idée-reçue de manger plus et plus gras l’hiver. Les kilos inutiles risquent de se stocker une fois l’hiver passé. Il n’y a pas de secret, comme toujours, il faut manger équilibré. Malgré la tentation de se resservir plus que d’habitude, ne vous jetez pas sur le reblochon à tous les repas !

Pourquoi avons-nous la sensation d’avoir davantage faim avec le froid ?

A cause du contact froid/chaud : quand on sort, le froid peut entrainer des spasmes (diminution du calibre des vaisseaux sanguins) notamment au niveau de l’intestin et de l’estomac qui peuvent déclencher une sécrétion d’acides. Et donc une sensation de faim.

Il y a aussi un rythme des saisons qui est inclus dans nos gènes comme chez les ours. On a donc tendance à stocker plus de graisses l’hiver que l’été mais pour le même repas.

Bien s’hydrater

L’hydratation est aussi importante en hiver qu’en été, peut-être même un peu plus car sous nos couches de vêtements, nous transpirons et avons besoin d’eau.

L’idéal : outre l’eau, des boissons chaudes comme le thé ou la tisane pour se réchauffer et un bon potage de légumes pendant les repas pour les vitamines en même temps que l’hydratation.

Évitez l’alcool !

Une autre idée-reçue. L’alcool donne une sensation de chaleur très rapidement car il dilate les vaisseaux mais cette énergie est gaspillée. Au final, c’est l’inverse qui se produit : l’alcool accélère l’hypothermie. En plus, l’alcool favorise le phénomène de polyurie (augmentation des urines) déjà déclenché par grand froid, ce qui accroît la déshydratation.

Que manger ?

  • Misez sur les sucres lents (féculents), les légumineuses (lentilles, haricots blancs…) et les légumes.
  • Les protéines doivent toujours être présentes dans les repas car elles sont le carburant du corps ! Préférez les poissons gras riches en oméga 3, type maquereaux, saumon… aux viandes grasses. Ce n’est pas un hasard si dans les pays scandinaves, on s’alimente beaucoup avec saumons et harengs.
  • Côté matières grasses, préférez les huiles végétales de qualité aux matières grasses laitières comme la crème, le beurre ou le fromage.
  • En cas de petites faims, consommez des fruits secs et des oléagineux, excellents (noix, amandes etc…)

Un plat idéal recommandé par pas mal de nutritionnistes : le pot au feu ! Viandes (protéines), légumes, pommes de terre (féculents), bouillon. Bien complet.

ariege-hiver

Les scientifiques affirment que jusqu’à -10 degrés, un changement d’alimentation n’est pas nécessaire. Au-delà, il faut simplement augmenter légèrement le ratio calorique quotidien d’environ 100 calories (c’est tout !) par tranche de 5 degrés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Champs Requis *.